7 conseils pour allier légèreté et efficacité lors d’un voyage photo

Un voyage photo de quelques jours ? Quel matériel privilégier pour allier légèreté et efficacité ? Voici une solution Spécial reflex en 7 points !

Nous nous posons tous la question : que faut-il mettre dans le sac photo lorsque nous partons quelques jours, sans sacrifier au plaisir de faire de belles images et sans trop se charger non plus de matériel que nous n’utiliserons finalement pas. Voici quelques éléments de réponse !

7 conseils pour allier légèreté et efficacité lors d'un voyage photo

Article invité proposé par Maïeva Voyage, photographe amateure et passionnée, qui vous propose aussi sa série de conseils pour réussir vos reportages photo.

Voyage photo : quel matériel emporter ?

Voilà, il est enfin là !

Quoi donc ? Ce voyage photo de quelques jours que vous attendiez tant !

Exit les soucis quotidiens, oubliées les incivilités des voisins, durant quelques jours vous allez vous aérer l’esprit et profiter de votre temps libre. Au menu, détente et loisirs… et qui dit loisirs, dit photographie.

La veille de votre départ, ou quelques jours avant pour les plus organisé(e)s, vient la question fatidique : que mettre dans votre sac photo pour allier légèreté et efficacité ?

Voici une solution en 7 points (drastique mais élaborée à partir d’expériences vécues).

7 conseils pour allier légèreté et efficacité lors d'un voyage photo de quelques jours - spécial Reflex

Point n° 1 : Emportez 1 seul appareil photo

Vous êtes dans une optique “efficacité et légèreté”, par conséquent, inutile d’emporter avec vous :

  • votre ancien compact : si vous êtes passé(e)s au reflex, ce n’est pas pour réutiliser son prédécesseur

Le compact ne vous servira pas de solution de rechange quand vous irez dîner le soir sous prétexte que “c’est mieux de laisser le reflex à l’hôtel et que ça permet tout de même d’avoir un petit appareil photo sur soi”. Le soir comme la journée, vous gardez votre reflex avec vous (c’est plus sûr).

Un reflex, ça rentre dans un sac à main comme dans un petit sac photo. Enfin, avec la faible luminosité ambiante la nuit, vous serez mieux équipé(e) avec un APS-C qu’avec un compact.

  • inutile également d’apporter un second boîtier “au cas où”

Connaissez-vous la probabilité pour que votre boîtier tombe en panne durant ces quelques jours ? Sans doute la même que de trouver un billet de 20 euros dans la rue. Oui c’est possible, oui ça arrive mais vous n’allez pas marcher tous les jours tête baissée sous prétexte que “l’on ne sait jamais” (dans ce cas, autant prendre un 3 ème boîtier, “au cas où”).

A présent le choix du boîtier. Si vous en avez plusieurs, pour un voyage photo, optez pour le plus léger.

Les appareils photo entrée de gamme sont excellents tout en restant légers. Avec un Nikon Z 50 ou un Nikon D5600 vous êtes déjà les reines (et rois) du pétrole. Pour info, les photos ci-dessous ont été prises avec un Nikon D40x – lors d’un week-end à Hoi An, Vietnam – et il est fort possible que plusieurs d’entre vous n’en aient même jamais entendu parlé. C’est un modèle ancien mais léger et qui fait le job.

voyage photo au Vietnam

Point n°2 : vous souhaitez multiplier les “types de photographie” durant votre voyage photo ? Optez pour 1 ou 2 objectifs à focale fixe maximum

Souvenez-vous, légèreté et efficacité ! Un objectif lumineux et rapide c’est la garantie d’une belle qualité d’image avec un joli piqué, des couleurs bien contrastées, de la netteté.

Si vous pensez passer de la photographie de rue au portrait, puis à la macro dans la même journée, les objectifs à focale fixe (comme le 50 mm) sont votre solution. Ils vous apporteront une belle luminosité et des temps de pose courts appréciables en basse lumière.

Question focale, les 2 focales les plus polyvalentes pour passer d’un genre à l’autre sont le 35 mm et le 50 mm.

Photo du Vietnam

Point n°3 : ajoutez un filtre gradué

Le filtre gradué est à la photographie ce que l’huile pimentée est à votre pizza (quelques gouttes justement dosées et le plat prend une autre dimension). Lors d’un voyage photo le filtre gradué va sauver votre dynamique, donner à vos photos de ciel une dimension encore plus dramatique et, cerise sur le gâteau, il ne pèse quasiment rien et se glisse dans votre poche arrière.

Pour encore plus d’efficacité, privilégiez le modèle rectangulaire que vous pouvez tenir à main levée juste devant votre objectif (plutôt que le modèle circulaire à visser).

voyage photo au Vietnam

Point n°4 : plusieurs cartes de 16 Go plutôt qu’une seule de 64 Go

Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier : privilégiez les cartes de petite capacité. Si jamais l’une de vos petites cartes venait à être corrompue ou perdue, il vous resterait encore les autres. Alors que si vous optez pour la formule unique 64 Go et que cette carte vous fait faux bond, il vous restera les souvenirs.

portrait photo au Vietnam

Point n°5 : emportez votre chargeur de batterie, une batterie de rechange et un adaptateur

Le chargeur de batterie (avec son cordon) cela va de soi mais pensez à la batterie de rechange car en fonction des conditions de voyage (soubresauts de la voiture sur plus ou moins longue distances) et de la météo (températures en-dessous de zéro degré), la charge diminuera bien plus rapidement que chez vous.

Si vous vous envolez vers un autre pays, achetez au préalable un adaptateur (quelques euros dans toute bonne quincaillerie). Il serait dommage de vous retrouver bloqué face à des prises du type US car l’hôtelier n’a plus d’adaptateur en stock.

conseils photo de voyage

Point n°6 : pensez au matériel de nettoyage d’urgence pendant un voyage photo

Pendant un voyage photo les occasions de devoir essuyer/nettoyer votre appareil photo et/ou votre objectif dans l’urgence sont (malheureusement) très fréquentes : en courant, l’enfant de la famille de touristes à côté de vous vient de faire tomber sa glace sur votre appareil… ou bien vous êtes victime d’un pigeon… ou encore, vous avez été surpris(es) par la pluie.

Pour cela, ayez dans votre sac photo au moins un chiffon doux, voire un chiffon doux plus une poire soufflante, plus un stylo nettoyeur. Car même si le monde extérieur épargne votre matériel la journée, le soir, de même que vous aurez besoin d’une douche et d’une bonne nuit de sommeil réparatrice, votre objectif photo pourrait également avoir besoin d’un brin de toilette.

conseils photographie au vietnam

Point n°7 : trépied ou pas trépied ?

A priori non, pas de trépied, sauf si vous partez en voyage photo photographier les chutes du Niagara ou des paysages au petit matin. Un trépied c’est lourd, encombrant et un souci de plus auquel penser lorsque vous enregistrez/récupérez vos bagages (en savoir plus)

De plus, si vous avez bien suivi les conseils ci-dessus et que vous privilégiez des focales fixes lumineuses (ET abordables pour des objectifs photo, précisons-le tout de même) vous pourrez prendre des photos de nuits sans problème.

Ce n’est pas parce que vous n’avez pas de trépied que vous ne pouvez pas faire de poses longues : avec un peu d’imagination, vous trouverez des supports stables le temps de la prise de vue et avec un peu de chance, votre sujet ne bougera pas trop rapidement.

conseils photographie de nuit

Mais encore ?

A présent la parole est à vous : quelles sont vos suggestions de matériel pour allier légèreté et efficacité pendant un voyage photo ?

Ce tutoriel photo a été rédigé par Maïeva Voyage du blog photo féminin Photo Tuto (aujourd’hui fermé).

Maïeva Voyage a découvert la photographie en 2009 après avoir reçu un cadeau qui devait changer sa vie : un Nikon D40x. C’est au contact des photographes professionnels et amateurs du Club Photo d’Hanoï (où elle a résidé de 2009 à 2012) qu’elle a développé sa pratique de la photographie.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Rédaction
Sujet proposé par un rédacteur que je vous invite à remercier en laissant un commentaire !

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


64 Commentaires sur "7 conseils pour allier légèreté et efficacité lors d’un voyage photo"

  1. Johanne Thibault | 15 juin 2020 à 19 h 27 min | Répondre

    J’ai un Nikon D5300. Je pense acheter un objectif Tamron 16-300 ou 18-400.

    Je passe sans arrêt de la focale courte, focale longue à macro.

    • Johanne Thibault | 15 juin 2020 à 20 h 44 min | Répondre

      J’ai oublié de dire que je vous demande votre avis à propos du 16-300 ou 18-400. Merci

      • Je n’ai pas d’avis sur les mégazooms, ils sont corrects partout et excellents nulle part mais ils rendent service.
        De 300 à 400 il n’y a quasiment pas de différence, autant pendre le 16-300.

        • Johanne Thibault | 17 juin 2020 à 19 h 44 min | Répondre

          Merci beaucoup pour votre réponse. Si je peux me permettre une autre question, si je veux photographier un oiseau dans un arbre, il n’y aura pas vraiment de différence entre 300 et 400 ?

  2. Mireille LUTZING | 15 juin 2020 à 12 h 03 min | Répondre

    La chose que je prenais toujours (lorsque je voyageais encore) était un petit carnet et un stylo/crayon car, se souvenir des noms en Asie, par exemple, lorsque l’on n’est pas familiers avec la langue du pays est un casse-tête. Alors, pour me souvenir a minima de quel cliché a été pris où, au moins sur une journée ou une région visitée, je note.

  3. Bonjour
    Selon vous que faut-il emporter comme objectifs pour un safari photo dans les réserves du côté de l’Afrique ?
    Merci

    • Nikonz7 avec 70 300 si c’est court parfois il faut passer en format dx ainsi le 300 devient 450 ce matériel reste compact pas trop lourd surtout que l’on est secoué dans les gros 4×4 de brousse et si on possède 1 deuxième boîtier celui ci serait monté d’un 24 70 idéal pour les paysages ou troupeau d’éléphants…

    • Du 24 mm pour les plans larges en reportage au 600 mm pour les animaux lointains en gros plan.
      Tout dépend de ce que tu veux photographier et à quelle distance.
      Dans le doute, un 24-70 et un 70-200 mm f.28 avec doubleur.

  4. document très utile et quelques bons conseils.

  5. Il ne faut pas oublier que dans certain pays d’Afrique ou Amérique du Sud il faut être discret ..très discret..je préconise pour ces destinations de prendre un compact expert surtout dans les villes ou villages , j’ai eu une mauvaise expérience en Guinée Conakri avec mon d4s ….

  6. D7500
    18-140mm
    35mm f1.8
    et on peut pratiquement tout faire.
    J’ajouterai sûrement un bon Macro dans les 80mm bientôt.

    Par contre dans le kit j’ajouterai un filtre polarisant, très utiles parfois.

  7. Je ne vais pas me lancer dans une longue tirade mais pour résumer je partage l’avis de Gilles (premier commentaire) à 100 %. Il y a un an j’ai eu un bug sur mon Fuji GFX 50 R tout neuf. Et je ne le méprisais pas encore.
    J’étais bien comptant d’avoir apporté mon X Pro 2 pour finaliser ma série de prise de vues.
    Pour le GFX il a juste fallu que je réinitialise pour que tout rentre dans l’ordre. Mais au moment de la panne je n’avais pas le temps de me pencher sur la question.

  8. Je voyage beaucoup,souvent longtemps depuis que je suis à la retraite (2 mois minimum) et toujours avec deux boitiers: le premier équipé d’un zoom trans standard, l’autre avec un objectif fixe à grande ouverture. Cela évite les manipulations d’objectifs,les risques de poussières sur le capteur et c’est plus rapide. L’autre raison est la sécurité. Pendant mes 30 années argentiques, un seul problème: un appareil tombé à l’eau. Je suis passé au numérique en 2007. Depuis trois pannes d’obturateur sur des boitiers quasiment neufs et cela pendant trois voyages différents…Pour alléger mon sac je suis passé au micro 4/3 et je préfère laisser un objectif à la maison plutôt qu’un deuxième boitier de secours.

  9. Suivant le type de voyage le choix de l’objectif est différent. Pour moi , mon D 7500 est monté de base avec le 18-200 plus filtre UV et j’emmène le filtre polarisant car souvent photos de paysages dans les voyages randonnées montagne ou mer. Et dans mon sac il y a aussi un 35 mm Sigma pour le soir ou la photo urbaine. Si c’est un voyage avec des animaux type safari, là je prends aussi mon Sigma 150-500 . Ce serait dommage de rater des clichés pareils.
    Le seul compromis que je fais c’est lors des treks en altitude, au delà de 4000m , pas de reflex mais un hybride de très bonne qualité avec un 14-140mm .

  10. Je me pose également à chaque voyage la même question pour finalement prendre la totale 😉 Mon boitier D7500, mon 17-70mm + filtre polarisant que j’utilise dans 99% des cas, mon 35mm que j’utilise rarement (à tort), mon UGA 12-24 + filtre polarisant, mon trépied qui reste la plupart du temps dans ma valise (mais on ne sait jamais), un filtre ND400 et un ND8, mon Sony RX100. Et pour mon prochain voyage à Cuba fin d’année, je vais prendre aussi mon 100-400 pour les oiseaux. J’avoue que ça devient bien lourd à porter.

    • J.ai rigolé à la lecture de ton mail car j.ai cru lire le mien😂😂.
      Qu.est ce que tu as comme UGA sur ton D7500 ? 12-24 nikkor ? En es-tu contente et surtout..est ce que tu t.en sers souvent ? J.ai essayé le sigma 10-24 f/3.5 sur mon D7500 et j.ai vite rendu l.objectif. Je me tate tjs pour le nikkor mais d.occas car trop cher si condamné à rester dans le sac. Je réfléchis…merci de ton ressenti sur ton 12-24 .

      • J’ai un Tokina 12-24 f4 et j’en suis très contente … quand je prends le temps de changer d’objectif et de l’utiliser. C’est vrai que depuis que j’ai mon 17-70, je l’utilise moins 🙂

  11. La question que je me pose à chaque fois ! surtout si je pars à l’étranger en road-trip de 10 jours max…mais je finis toujours par prendre : AF-S 16-85 mm ( mais qui a du mal quand c’est sombre + filtre polarisant dans 99% des cas )+ AF-S 70-300mm VR (  » au cas où »)+ AF-S 35mm et parfois j’ajoute le 50 mm. En pratique, le télé n’a pas beaucoup servi sur tous les voyages effectués …mais il m’ a parfois été utile.
    3 batteries + chiffon + pinceau soufflant+ des cartes SD + chargeur d’origine + chargeur compatible secteur/voiture bcp moins cher (au cas où!!) et quand même, je suis désolée , un petit compact « au cas où » (c’est mieux que rien). Mais en 10 ans, mon D80 ne m’ a JAMAIS fait faux bond si ce n’est dans mes cauchemars (vous savez quand votre objectif explose et que les lentilles tombent pas terre ; si si !.)
    le trépied ? non, jamais mais maintenant que j’ai un mini-trépied ; parfois.
    une banane ; c’est parfois très pratique en rando+ bonne paire de chaussures avec pantalon de marche + des poches.
    Par contre, rien pour sauvegarder les photo ( à tort ou à raison).
    quant au filtre dégradé ? je vais investir. Il est vrai que je suis en JPEG mais je pense doubler avec du RAW plus souvent maintenant

  12. Toujours très intéressé par vos articles de bons conseils.
    Merci mille fois.👍

  13. Sans oublier un flash le SB500 idéal pour le voyage ( plus un câble pour le deporter)

  14. Je confirme pour le Nikon D40X, sa légèreté, sa praticité avec un 18-55mm on a une plage suffisante pour le voyage, le reportage, le portraite et le paysage. Le seul problème c’est qu’avant chaque départ d’un nouveau voyage, la question reste la même. Dois-je privilégier le nouveau boitier ou le nouvel objectif ? Les réponses sont différentes parce que chaque nouveau voyage est un nouveau contexte qui conduit forcément à un nouveau risque, conséquence je fais un choix et je prends un risque mais pour moi j’assume ce choix parce que j’aime chacune des pièces de mon matériel. Faites vous plaisir et n’ayez aucun regret. Bonne Choix à tous, je vais préparer mon sac.

  15. J’ai toujours dans mon sac un mini trépied qui dépanne partout, même contre un mur ! Et avec n’importe quel appareil

  16. Je fais beaucoup de rando-photo ou photo-rando. Je trouve qu’utilsiser un harnais (type trekking, environ 30€) soulage mon cou et me permet de me ballader toute la journée avec mon D7000 et un 18-200 (pas toujours le temps de me déplacer quand en groupe). Pour les ballades nocturnes en ville, le X20 Fujifilm ou le Nikon avec le 50mm f1,8. Quand même la précision de la visée avec un réflex n’a rien de comparable avec celle d’un compact. Marie 42

  17. Le futjifilm X20 est impeccable et vaut un reflex au niveau qualité des clichés… Pratique avec un viseur qui contient les infos… un déclencheur hyper sensible et discret… bref on l’emporte partout sans problème.

  18. Choix difficile: FX ou DX. Le poids ou la qualité?

    • François Charles,
      Le DX n’empêche pas la qualité (qui je pense se joue davantage via l’objectif que via le boitier).
      Maïeva Voyage

  19. Qu’est ce que vous conseillez comme filtre gradué ?

    • Stéphane Eursels,
      Je réalise que j’ai fait un anglicisme : il s’agit effectivement de filtre gradué (« graduated filter » en anglais) ou (en meilleur français) de filtre « dégradé ».
      (le filtre dégradé gris neutre ici pour être plus précise).
      Personnellement j’utilise un filtre de qualité très très moyenne acheté en Asie (donc je n’oserais pas trop vous recommander cette marque.
      Maïeva Voyage

  20. Jean-Pierre Lognoul | 26 mars 2013 à 22 h 46 min | Répondre

    Perso. pour être léger, j’utilise un Nikon Coolpix P500, c’est un hybrid avec écran directionnel et viseur optique, zoom 36x –> indispensable: le chargeur de batterie (+2 batteries)+ 4 cartes sd de 4 gigas (je préfère fractionner que de prendre une carte de 16 gigas qui peut toujours devenir illisible). Un gsm Samsung m’accompagne aussi partout.

    • Bonjour Jean-Pierre Lognoul,
      L’écran directionnel je trouve que c’est un vrai plus sur un appareil photo (je possède depuis quelques mois un Nikon D5100).
      Et 4 cartes de 4go pour une virée photo ? Je vois que vous ne devez rater
      aucune scène (ou alors c’est de la prévoyance + du format RAW).
      Maïeva Voyage

      • Vu le faible encombrement en voyage, j’emporte un petit pc avec un HD de 500 gigas. Je transfers le contenu de mes cartes sd en fin de journée en créant un dossier correspond au jour. Cela me permet d »établir une bonne classification des clichés. De plus, en ayant une clé usb de 32 G, cela me permet d’effectuer en + une copie de sauvegarde. Donc => carte sd+ pc+clé usb = sûreté et légèreté en voyage. (NB: avec un reflex, soit vous disposez d’un zoom de type 18/200mm qui vous permet de faire presque tous les types de clichés…mais cela a un certain poids => si vous disposez d’un 50mm f:1.8 (x1.6 en numérique = 80mm), vous faites presque ce que vous voulez, à condition de savoir que c’est vous qui vous déplacez et non un zoom). Si votre boitier est un 14/16/24 m pixel, le recadrage est facile lorsque vous rentrez de voyage => de moins en moins de soucis.

        • Jean-Pierre,
          C’est vrai, quel pragmatisme !
          A ceci près que je trouve le 50mm souvent trop juste pour les photos que j’affectionne.
          Voilà pourquoi le 35mm (donc environ 50mm sur APS-C) a ma préférence… et je lorgne sur un 28mm 1.8 G.
          Maïeva Voyage

          • @ Maieva Il est évident que si tu affectionnes l’usage d’un grand angle, il sera plus léger qu’un zoom 18/200 mm. Pourtant je t’annonce que Tamron a crée un zoom hyper performant le 10/24mm plus léger que le 18/200. Pour le paysage, l’architecture, c’est bluffant et le piqué est excellent. De plus si ton apn n’est pas un « grand format », tu n’auras aucun vignettage sur tes clichés! Cet objectif est une petite bombe pour les amoureux des grands espaces ou les prises de vues impossibles, à cause de l’impossibilité de recul.

  21. Complètement d’accord ! Je déteste voyager encombrée et je viens de faire 15 jours en Inde du Sud avec D700 et mon 50, f1,4… Aucun regret… En plus c’est plus discret qu’un énorme zoom qui fait trop touriste.

    • Bonjour Sandrine Boyer,
      Wow l’Inde du Sud, l’1 de mes rêves !!!
      J’ai visité l’Inde du Nord l’an passé et 95% du temps j’avais à la main mon D40X et mon 35mm 1.8 => donc je vous rejoins complètement !
      Maïeva Voyage

  22. Pour ma part, je voyage « léger » avec un Olympus OM-D EM5 + le grip 2 batteries, le petit flash FL-LM2 et le 14-150; Poids total 900g et qualité d’image au top…

    • Bonjour « Lachapelle »,
      J’aime vos guillemets autour de « léger ».
      Utilisez-vous souvent ce flash lors de vos sorties photo ?
      Maïeva Voyage

      • Bonsoir,
        Ce petit flash d’appoint me sert surtout à déboucher les contre-jours pour des photos de personnes ou d’objets. Il ne porte pas à plus de 2,5 m.
        Pour être léger, l’Olympus OM D E-M5 + le 14-150 est 4 fois moins lourd que mon EOS 5D mkII avec le 24-70 L USM + le 70-300 L IS USM. Il donne d’excellentes photos.
        J’utilise aussi, avec de très bons résultats , un Nikon P 7100 et, encore plus léger et performant, mon Canon S 100 qui ne me quitte jamais dès que je sors de la maison. Bien cordialement.
        CB.

        Subject: Re: New comment posted on 7 conseils pour allier légèreté et efficacité lors d’une virée photo de quelques jours – spécial Reflex

  23. Pourquoi opter pour 1 ou 2 objectifs à focale fixe alors qu’un zoom 28 -300 peut les remplacer ?

    • Jean Claude C,
      Parce que le zoom 28-300 :
      – je le trouve lourd et encombrant
      – il ouvre au maximum de 3.5 à 5.6
      – la qualité d’image est moindre
      Avec tous ces points nous ne sommes plus dans les astuces « légèreté et efficacité ».
      Après si c’est l’objectif que vous possédez, oui prenez-le (ne faites pas de frais de façon impromptue).
      Maïeva Voyage

      • Pour ma part je trouve pas on plus l’idée de 2 objectifs génial, faut en changer avec le risque qui va avec cette manip plus le fait que cela impose une sacoche en plus du reflex j’y préfères mon 24-70 f2,8.

        • Bonjour Stéphane Eursels,
          Si vous avez la chance d’avoir un 24-70 2.8, oui c’est un très bon choix 🙂

          D’un autre côté, pour me promener régulièrement toute une matinée ou tout un après-midi, l’appareil photo à la main, même avec une focale fixe, mon poignée commence à faiblir au bout de quelques heures (alors je n’imagine pas avec un zoom).
          Maïeva Voyage

  24. Bonjour

    Il est vrai que c’est un sacré dilemme ! Souvent je fini par prendre tout pour finalement laisser mon 17-70 2.8-4.5 dessus tout le weekend ! Merci pour ces conseils et infos !

  25. salutations

    • si non en numérique, l’option fuji x100 déjà évoquée ou xe-1 / xpro1 avec 35mm et 28mm sont particulièrement intéressants.

      • Yves,
        Pour la légèreté en argentique je veux bien te croire (je n’ai aucune idée des possibilités).
        Et pour le numérique, je vois qu’encore une fois le fuji x100 a la côte !
        Maïeva Voyage

  26. Dans le matériel de nettoyage, j’ajouterai « de quoi nettoyer le capteur ». Quand une ou deux grosses bouses qui se répètent d’image en image et personne dans les environs pour nettoyer un capteur, un flacon de méthanol, quelques spatules et (facultatif) un loupe éclairante sont les bienvenus.

  27. j’approuve tout a 100% sauf que je ne peux m’empêcher d’emmener 3 objectifs, le 3ieme étant un télé AI-s de petite taille. En effet j’adore jouer avec les effets de compression d’arrière plan. Ca ne fait que 5% de mes photos au final mais je ne peux m’en passer

    • Lolo,
      Un télé de petite taille ? Ce n’est pas antinomique comme terme ? 😀
      Duquel s’agit-il ? Et quels sont tes 2 autres objectifs ?
      Maïeva Voyage

      • je prends un 20mm et un 40mm les deux sont manuels puis j’emene soit mon 180mm f2.8 ais soit un macro 105mmf2.8
        enfin cela va dépendre pour un weekend plage je prendrais que le 20 et 40

  28. En plus de l’adaptateur, j’emporte un raccord culot Edison E17/ prise (américaine dans mon cas, mais prise européenne serait encore mieux!) : il y a toujours une ampoule E17 quelque part, c’est presque universel!
    Je ne comprends pas que les chargeurs n’aient pas en standard une entrée 12V.

  29. Jany Klein,
    Effectivement, pour qui veut à tout prix un petit APN d’appoint les smartphones tombent à pic.
    Sinon, pour tes séjours au vert, tu es plutôt campagne, montagne, plage ou ville ?

    Maïeva Voyage
    PS : Je n’ai pas de Fuji X100 mais ça ne me déplaira pas (et pour ce modèle-ci, le point n°5 est encore plus valable… j’ai entendu dire que son petit défaut c’était la charge justement).

    • La batterie du X100 est loin d’être des plus performante. Je conseillerais d’en avoir 2 d’avance dans son sac. On en trouve des pas chères et aussi performantes que celle d’origine sur e-bay.

      Mes séjours au vert ? Là où l’occasion se présente ! Mais ça n’arrive malheureusement pas assez souvent à mon goût !
      Jany KLEIN.

      • C’est reconnu que les batteries de fuji ne sont pas performantes, donc en avoir deux s’impose! Un compact de style Leica = Fuji X10 / X20 vous sort de toutes les situations pour l’encombrement d’un compact. C’est léger et performant .

        • Le Fujifilm X20 a un prix qui fluctue selon les pays…
          Un Nikon D3100 est actuellement vendu moins cher avec un 18/55 mm mais évidemment ce sera difficile de le placer dans une poche de veste. 😉 Le x20 comme compact est hyper performant, je vous invite à ouvrir les deux clichés joints.

          • Jean-Pierre,
            Grâce à vous je découvre que le Fuji X20 est à un prix plutôt abordable !
            (Je voyais ces boîtiers Fuji experts dans les 1 000 euros)..
            Dans ce cas, quels sont les inconvénients de ce Fuji X20 selon vous ? (car il doit bien y en avoir ?)
            Maïeva Voyage

          • Jean-Pierre Lognoul | 13 septembre 2013 à 10 h 33 min |

            Allez sur Amazon.fr, tapez Futjigilm X20 et vous aurez toute la fiche technique et les commentaires des clients. Je précise qu’il existe encore un modèle moins cher = le X10 dont le prix est dans les 350€… là aussi vous pourrez découvrir les différences. J’ai une connaissance qui a un X20 depuis 2 mois, d’habitude il travaille avec un Nikon D7000…et bien je peux vous dire que ses clichés du x20 sont époustouflants de qualité. Le x20 n’a pas de filtre passe-bas ce qui lui permet d’obtenir une netteté et un rendu des couleurs assez étonnant. Attention, il existe un modèle le X100 avec objectifs interchangeables mais là les prix montent vers 1300€.

          • Jean-Pierre Lognoul | 8 octobre 2013 à 16 h 48 min |

            Je viens d’acquérir un X20… et je peux vous affirmer que je n’ai pas bcp de déceptions. Les clichés sont superbes ( aussi bien en jpg qu’en raw), par précaution, j’ai pris une seconde batterie. J’ai réalisé un dernier reportage dans un domaine seigneurial de 22 hectares… quel plaisir ce x20. Pour tous les types de lanscape aucun problème. En intérieur (je n’aime pas l’usage du flash), il suffit de tourner une mollette +/- de la sur/sous expo pour voir le résultat final sur l’écran de l’apn. Comme le déclencheur est très silencieux et que son mécanisme fait preuve d’une très grande souplesse, on peut faire des clichés à 1/15° sec sans avoir de flou. Le filtre passe bas étant inexistant, la qualité des couleurs, de la netteté est étonnante. Il se glisse facilement dans la poche d’une veste, se montre très discret en public (très différent d’un reflex avec zoom…). Il ressemble à un Leica (version argentée). On peut facilement utiliser les filtres Nikon de 52 mm grâce à un parasoleil adaptable. Bref, bien du plaisir…

  30. Très bons conseils, auxquels j’ajouterai que en « second boitier », le téléphone portable conviendra parfaitement sans ajouter de poids aux bagages. Si vous mettez le filtre dans votre poche arrière (point numéro 3), n’oubliez pas de rester debout 😉

    Pour ma part quand je voyage j’emporte juste mon Fuji X100, qui répond parfaitement aux conseils de Maïeva, il est petit, léger, focale fixe 35mm (équiv. 35mm), grande ouverture (f/2), le flash intégré est puissant et parfait pour le fill in. Et le plus important : une grande qualité d’image.

    J’ai aussi un petit pad qui sert de trépied.

    • Effectivement, le téléphone portable permet le cas échéant d’avoir des images, en cas de gros pépin avec l’appareil photo. Donc, pas de compact!